Edito décembre 2013

Cette rentrée s’est faite dans de meilleures conditions que les précédentes. La création massive de postes, l’accueil des moins de trois ans, la configuration « un maitre de plus par école » en zones prioritaires, le soutien aux RASED, autant de mesures qui ont permis une rentrée plus équitable.

Pour notre Fédération, la rentrée s’est aussi faite autour de la laïcité.
Nous avons été invités, compte-tenu de notre attachement au principe de laïcité, à participer à la manifestation organisée par le ministre de l’Éducation nationale à l’occasion de la diffusion de la Charte de la Laïcité dans tous les établissements scolaires publics.
Notre Fédération a accepté de présider le Comité National d’Action Laïque pour la durée de cette année scolaire. Cette responsabilité va nous amener à activer ou réactiver la défense de la laïcité dans nos départements. Nous vous invitons à soutenir et participer à toutes les actions de terrain qui seront organisées localement avec nos partenaires.
Et nous avons été reçus et entendus par le président Jean-Louis Bianco et Nicolas Cadene, rapporteur général de l’Observatoire de la Laïcité.

Vous partagez toutes et tous notre attachement à l’École publique, laïque et gratuite. Dans de nombreux départements, vous venez de marquer l’anniversaire de la loi de séparation des églises et de l’État de 1905 sous des formes d’action diverses, conférences ou plantations d’arbres de la laïcité.
Nos collègues de l’Union de la Côte-d’Or, eux, viennent de participer au forum des associations de la ville de Dijon. Ils ont présenté les actions des DDEN, et en particulier celles pour la défense de la Laïcité. Ils ont été placés en tête du palmarès de leur ville. Bel exemple à méditer.

Nous ne pouvons pas, en cette période de l’année, ne pas évoquer la mise en œuvre des nouveaux rythmes scolaires, que ce soit depuis la rentrée de septembre, ou en préparation pour la rentrée prochaine. Nous sommes sollicités dans le cadre des conseils d’école ou dans les comités de suivi. Nous devons toujours réfléchir à l’intérêt de l’élève et de l’enfant. Temps d’apprentissage, temps libre, activités encadrées, soyons toujours vigilants au respect de la laïcité, à celui de la gratuité, de l’équité et sur les compétences des encadrants extérieurs à l’école.

Les DDEN ont toute leur place dans cette réflexion autour des choix à faire.
Très belle année 2014 à toutes et à tous

Le président
Jean-Michel Lemuet
décembre 2013