La Lettre – n° 115 – novembre 2014

L’école autrement …ou pas d’école ?

L’école est obligatoire pour tous de 6 à 16 ans … 60% des enfants Roms ne sont pas scolarisés en raison de l’obstruction administrative des maires …. Pour les enfants «  du voyage » il existe des classes mobiles (à noter que l’enseignement catholique est à l’origine de la plupart de ces « antennes mobiles »).

Plus de la moitié des enfants vivant dans les bidonvilles ne sont pas scolarisés : obstruction systématique des municipalités, évacuations répétées qui cassent les parcours scolaires, ignorance des procédures d’inscription … et mise «  au travail » des enfants.

En Guyane :

C’est-à-dire en France ! La population scolarisable  a augmenté entre les deux derniers recensements de 31,7%. A l’école les taux de redoublement sont élevés 6% en CP, 10,2% en CE1. Les réussites au DNB en 2014 sont de 73,3% et au bac, en 2012, de 66%.

Au Nicaragua

Grâce à un programme européen, 1430 enfants de Managua qui collectaient des ordures pour vivre ont retrouvé le chemin de l’école. Dans ce pays, 320.000 enfants de 5 à 14 ans travaillent, dont les 3/5 dans l’agriculture.

A  Londres

On y importe des professeurs Chinois de mathématiques afin d’améliorer le niveau des élèves.

Or les études relèvent que si dans le classement PISA Shanghai est en tête, cela s’explique davantage par un travail acharné que par l’efficacité de la pédagogie et que si les jeunes chinois ont de bonnes notes ils manquent d’esprit critique  et de  créativité. Ils parviennent moins bien que les autres à appliquer leur savoir à la résolution de problèmes pratiques.

En Suède

Le dernier classement PISA, comme l’opinion suédoise,  remettent en cause le « système suédois » : baisse significative des résultats en lecture, mathématiques, et sciences qui sont désormais très inférieurs à la moyenne des pays développés.

De plus de nombreux scandales ont touché les écoles indépendantes qui ont souvent dilapidé l’argent du contribuable (le système repose sur  un chèque  éducation ..) en campagnes publicitaires coûteuses. De plus l’inquiétude des parents sur les compétences des maîtres dans ces écoles a poussé le gouvernement à fixer de nouvelles normes en matière de formation pédagogique.

RETOUR EN METROPOLE

Les nouveaux enseignants :

– Aujourd’hui, 23% des ensei­gnants ont moins de 35 ans. L’ouverture  de postes aux concours depuis 2012 et la vague de départ à la retraite des « baby boomers » amorce un renou­vel­le­ment des générations.

– Deux tiers des pro­fes­seurs sont des femmes, pro­por­tion qui monte à 82% chez les ensei­gnants de moins de 35 ans. La majo­rité d’entre elles sont aussi de jeunes mères de famille.

– Le nou­veau pro­fes­seur est sou­vent un enfant de cadres du privé et par­tage sa vie avec un sala­rié du privé. Une réelle muta­tion sociale s’opère : 30% des aînés par­tagent leur vie avec d’autres ensei­gnants, contre seule­ment 15% pour la nou­velle géné­ra­tion.

Les manuels

Un rapport présenté au Sénat estime que les femmes sont moins présentes que les hommes dans les manuels scolaires ou reléguées à des postes subalternes.

Il préconise la mise en place d’un palmarès des manuels exemplaires en termes d’égalité entre les filles et les garçons et la nomination « d’experts » sensibilisés à la question au C S P.

La conférence nationale sur l’évaluation des élèves est lancée

Le débat (30 membres  au jury qui tirera les conclusions) est organisé autour de 5 axes : les formes d’une évaluation au service des apprentissages,  l’information aux familles, la place de la notation, les      moments de l’évaluation dans les parcours, le rôle de l’évaluation dans les choix d’orientation et d’affectation.

Les journées de l’évaluation (11,12 et 13 décembre) s’achèveront par la remise de recommandations à la  Ministre.

Cela a fait du bruit !

En 2012 -13 659 293 journées d’école n’ont pu être assurées dans le premier degré faute de remplaçants.        (Relativisons : 2 jours par enseignant et l’on était en 2012 au pire moment des suppressions de postes).

Le problème est  surtout l’inégalité territoriale : 26,8% de non remplacements en Corse contre 1, 5% à Poitiers.

Les moins de 3 ans

En maternelle ont été accueillis 6100 enfants au lieu des 15000 prévus. Le chiffre est aussi en baisse en ce qui concerne le nombre d’assistantes maternelles ; en crèche 10706 places ont été créées.

Mais les objectifs pour 2017 sont une croissance de 100 000 places en crèches et de 75000 en maternelle.

Il est prévu également une augmentation des postes d’assistantes maternelles

Le bien le plus précieux !

Un blouson disposant d’une balise GPS est en vente  … pour savoir où se trouve l’enfant ! Une étude en est née : le périmètre d’autonomie des enfants autour de chez eux ne cesse de diminuer !  Ils circulent en voiture et marchent de moins en moins ! En 3 générations on est passé de 5 kms à quelques centaines de mètres d’autonomie.

900.000 jeunes sont hors système

Environ 140 000 jeunes quittent, chaque année, l’école sans aucun diplôme. Mais ils sont aujourd’hui 900.000 à n’être ni en formation, ni en études, ni en recherche d’emploi. Une enquête du Ministère de l’Education montre comment cette difficulté à résorber le nombre de jeunes pas ou peu formés est un moteur de la crise sociale

Rythmes scolaires

Le tribunal administratif de Marseille a suspendu les délibérations des conseils municipaux de Fos-sur-Mer et

Port-Saint-Louis-du-Rhône (Bouches-du-Rhône) qui refusaient l’application des nouveaux rythmes scolaires a-t-il indiqué mardi dans un communiqué. La décision a été prise par le juge des référés, qui considère qu’il existe  « un doute sérieux » quant à la légalité de ces délibérations.

Le  numérique  à l’école

Concernant nos différentes attentes, certains y voient la nouvelle clé pour faire avancer le système éducatif sur de nouveaux chemins qui prennent davantage en compte les personnes. Les scientifiques qui se penchent sur la sociologie de l’école montrent pourtant que c’est d’abord l’individualisme qui émerge.

Le souci de la différenciation mènerait à un individualisme de compétition et de concurrence. L’individualisme serait-il porté par le numérique ?

Il y a d’autres approches de cette introduction du numérique, plus optimistes heureusement.