Edito n°238 – mars 2014

UTILES ? UTILES !

Couverture Le Délégué n°238
Couverture Le Délégué n°238

Le Ministre de l’Éducation nationale réaffirme et maintient la mise en œuvre de la loi de refondation de l’école publique. Les propositions faites sur le terrain vont dans le bon sens, celui de la priorité redonnée à la réussite individuelle et collective des enfants confiés au service public.

Nous, les DDEN, n’avons justement pas d’autre intérêt à défendre que celui des enfants. Par contre nous avons des exigences, morales et philosophiques, que nous entendons exprimer avec force, dès lors que les principes de laïcité et d’équité qui sont appliqués à tous les enfants seraient remis en cause dans le système éducatif. Les DDEN et leur Fédération, tiennent également à leur indépendance. Nous ne sommes le relais d’aucun syndicat, d’aucune fédération de parents d’élèves, d’aucune organisation politique.
Oui, nous sommes utiles quand, dans le cadre de notre fonction, nous transmettons dans nos rapports de visite, des remarques à propos de la sécurité ou des demandes de matériels pédagogiques faisant défaut.
Oui, nous sommes utiles quand, dans le cadre de notre statut, nos représentants démontrent aux Conseils Départementaux de l’Éducation Nationale, la nécessité du maintien ou de l’ouverture d’une classe dans une école.
Oui, nous sommes utiles quand, dans nos résolutions de congrès, nous demandons une meilleure formation des professeurs des écoles.
Oui, nous sommes utiles quand, dans les conseils d’école, nous demandons qu’on ajoute un paragraphe à propos du respect de la laïcité ou sur la « Charte de la Laïcité ».
Oui, nous sommes utiles quand, dans les mêmes conseils d’école, nous intervenons pour étudier les « listes » de matériel scolaire demandé aux familles pour la rentrée, en mettant en avant le principe républicain de la gratuité.
Oui, nous sommes utiles quand, dans le cadre de notre mission commune, nous intervenons pour obtenir l’ouverture d’une école publique dans une commune qui en est dépourvue alors qu’elle subventionne sur son territoire une école privée sous contrat.
Oui, nous sommes utiles quand, à l’occasion de la commémoration de la loi sur la séparation des églises et de l’État, nous sommes à l’initiative pour réunir élus, associations amies et Comité Départementaux d’Action Laïque, élèves et parents, autour de la plantation d’un arbre de la laïcité.
Oui, nous sommes utiles quand nous participons aux comités de suivi de la mise en œuvre de la loi de refondation et de ses nouveaux rythmes scolaires, avec le souci constant de la meilleure organisation possible des horaires dans l’intérêt des enfants, le respect de la gratuité des déplacements et activités périscolaires, au caractère globalement laïque des intervenants et à leur qualification.
Alors oui, nous sommes utiles à l’école publique républicaine, laïque, obligatoire et gratuite

Jean Michel Lemuel